Ecouteurs AFTERSHOKZ Sportz M2

Ecouteurs AFTERSHOKZ Sportz M2

Avant propos

J’avoue que j’étais un peu dubitatif lorsque l’on m’a demandé de tester un casque à conduction osseuse… Mais kézako ?

En général un casque possède deux écouteurs que l’on positionne dans le pavillon de l’oreille, mais ici, rien de tout cela, les écouteurs sont positionnés sur les tempes et le son est transmis directement à l’oreille interne par conduction des vibrations sans solliciter le tympan…

Avantage me direz vous ? Et bien les écouteurs n’étant pas dans les oreilles, les sons environnants sont beaucoup plus présents. Au niveau sécurité vous ne risquez pas de traverser une route sans entendre les voitures venir.

Tout de suite ça a fait tilt… Atteint d’un acouphène à l’oreille – et afin de ne pas aggraver mon probléme – je ne courais plus depuis un certain temps en musique. Je vois là l’occasion de renouer avec le plaisir de courir en musique en conservant mon audition (à confirmer auprès d’un médecin, les acouphènes étant encore un phénomène assez mystérieux même pour le milieu médical)…

Ecouteurs AFTERSHOKZ Sportz M2

Présentation des écouteurs

Le casque comprend une partie télécommande avec un micro, un bouton ON/OFF, deux boutons de volumes. Sur cette télécommande, une mini prise USB permet de charger la mini batterie incluse (compter deux heures maxi de charge). Ce type de casque étant actif, il nécessite une source d’alimentation électrique.

La boîte contient un cable classique mini USB / USB, qui permet la recharge depuis le port USB d’un PC (ou d’un MAC). Pour ma part je l’ai branché directement sur la prise d’alimentation secteur de mon iPhone. Au bout d’un moment, une LED bleue indique que la charge est terminée.

Premiers essais

Une fois chargé je teste le casque avec mon iPod, puis mon iPhone (et oui, je suis plutôt Apple…). Tout fonctionne parfaitement ! Même le micro est reconnu, pas de problème.

Les premières impressions sont vraiment bonnes. On ne constate pas de différence par rapport à un casque normal. Le son est certes un peu métallique mais on ne s’aperçoit pas qu’il est transmis par conduction osseuse et non en faisant vibrer notre tympan ! Un peu de réglage de l’iPod, pour mettre un peu plus de basses et le son paraît vraiment de meilleure qualité. Pour ma part j’ai mis le réglage « petits écouteurs » et tout de suite la qualité était là. A vous de trouver le réglage qui vous convient. C’est sur, ce ne sont pas des écouteurs haute-fidélité, mais je dirai que le son est tout à fait correct ! Du niveau de mes écouteurs habituels (des Sennheiser).

En montant le volume au maximum, l’impression est un peu étrange, les écouteurs se mettent à vibrer fortement et on a droit à un petit massage des tempes. A éviter pour les chatouilleux ! De toute façon comme des écouteurs classiques, il vaut mieux éviter de monter le volume au maximum !

En situation

Il est maintenant temps de courir ! Je m’équipe, prépare mon iPod mini et clipse la partie télécommande du casque sur mon tee-shirt. C’est parti !

Le fait d’avoir les oreilles libres est vraiment un plus ! Les sons environnants sont vraiment présents. Cela est rassurant ! Il ne faut évidemment pas mettre le volume au maximum, sous peine de ne plus pouvoir distinguer les bruits alentours. Le son paraît venir de l’intérieur de notre crâne. Cette sensation un peu perturbante au début, mais très vite, on l’oublie et l’on apprécie d’avoir les oreilles au vent, non bouchée et de bien profiter de ce qui nous entoure…

La mini télécommande est pratique, facilement accessible et bien sensible aux manipulations. Il faut juste éviter d’appuyer sur le bouton ON/OFF…

Le casque tient bien, ne bouge pas, malgré mes lunettes qui passent aussi derrière les oreilles…

Au bout de la séance, je ressens bien le plus de ce type d’écouteurs, je n’ai pas du tout la sensation de lassitude auditive que je pouvais avoir avec des écouteurs classiques (bien souvent en fin de séance je coupais le son…). Je n’ai pas pu testé en période de grande chaleur (nous en sommes privés actuellement), mais je pense que ce sera un plus aussi, car je terminais souvent les séances avec de la sueur autour des écouteurs, ce qui ne pourra pas arriver ici. J’ai de plus l’impression que ce type d’écouteur laisse mon acouphène tranquille…

En conclusion

Je rassure ceux qui pourraient émettre des doutes sur cette technique (la conduction osseuse), elle est franchement au point. Les écouteurs se font vite oublier ! On est juste étonné de sentir la fraicheur du vent dans les oreilles, d’entendre les bruits qui nous entourent tout en profitant de notre musique. Un excellent compromis entre sécurité et confort musical 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier